Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Romeo et Juliette

Pour cette 13ème édition, cartes et carnet de route nous attirent sur les terres de Giono et les traces de Camus, dans le Luberon et sur le plateau de Valensole. Les noms chantent : Lourmarin, Cucuron, Peypin d'Aigues, Céreste, Saint Michel, Manosque, Valensole, Gréoux les Bains, Vinon sur Verdon, Mirabeau ...  et Lambesc, bien sûr, où nos hôtes attentionnés, l'Ecurie Aurélienne,  accueillent soixante-trois équipages, dix-neuf en carto et quarante-quatre en régul, les 5 et 6 décembre.



Mémoire


Né à Guérande le 20 février 1949, c'est en 1967 au Rallye des Venetes que Jacky Cesbron fait ses débuts en compétition au volant d'une NSU 1200 TT. Il alterne slaloms, gymkhanas, courses de côte, et rallyes régionaux cartographiques dans l'ouest de la France (Renault 8 Gordini, Berlinettes, Renault 12 Gordini, et la Jidé équipée d'un moteur 1600 S engagée pour la première fois au slalom de la Caillère en Vendée).


Les deux chocs pétroliers des années 70 qui affectent le sport automobile contraignent Jacky Cesbron à s'orienter vers le karting et la direction de course.
En 1978 Jacky Cesbron s'installe à Bressuire où il travaille chez Heuliez (carrosserie): préparations de Renault 5 Turbo, Peugeot 205, Visa Chrono, Visa Trophée, BX piste.


Dans les années 80 il est tour à tour pilote ou navigateur dans les rallyes cartographiques, participe au Tour de Corse 1982 sur une Visa Trophée.


En 1991 Jacky Cesbron prépare une Renault 4 L qu'il engage (1991 - 1992 - 1993) au Tour de Corse, au Monte Carlo et en Championnat de France (Grasse Alpin, Lyon Charbonnières, Limousin, Les Garrigues, Rouergue, Mont Blanc, Cévennes, Var).



En 1991 Lionel Carmes suit avec sa camera Jacky Cesbron au 59ème Rallye de Monte Carlo (4L n°88) et au Tour de Corse (4L n°61). Un extraordinaire reportage que beaucoup d'entre vous connaissaient sans doute déjà mais que nous avons découvert avec beaucoup d'émotion en préparant notre compte-rendu de la 13ème Ronde.
 

 

 

 


En 1994 et 1995 il court sur une Clio 1200 Groupe A de 100ch, puis de 1996 à 2000 sur une 106 Kid 1300, avec laquelle il se classe 25ème au 41éme Tour de Corse en 1997.


Installé dans la région marseillaise en 1984, Jacky Cesbron, Président de l'Ecurie Aurélienne, est à l'origine du Challenge Carto Sud (rallyes cartographiques) qui voit le jour en 1999 (Carte et Boussole, Rallye de Gruissan, Rallye de Haute Durance, Ronde Aurélienne, Rallye de l'Obiou ...).


La maladie interrompt brutalement sa course à la fin de l'année 2001 et le 15 avril 2002 Jacky Cesbron disparaît prématurément.


Finale du Challenge Carto Sud 2009


Pour cette dernière épreuve du Challenge qui en compte 6 (Ronde du Verrou, Rallye du Brionnais Historique, Les Routes d'Exbrayat, Rallye de l'Obiou, Carto du Tricastin, Ronde de la Trévaresse) la plupart des spécialistes du Sud-Est étaient là, et quelques autres du Sud-Ouest: Roger Allaux "de Bordeaux" venu tester tout à la fois sa NSU 1200 TT (1968) ... et son nouveau  copilote, Philippe Collin, avant le prochain Monte Carlo Historique 2010, Dominique Landesque et Jean-Marie Brioleau (Ford Escort MK2 (1979) venus du Lot-et-Garonne animateurs du Challenge Aquitaine Midi Pyrénées, et les frères Jammes, Bruno et Vincent (Citroën DS21 1971).




Dans l'étape 1, huit équipages passent à zéro: Roger Allaux-Philippe Collin, Bruno et Vincent Jammes, Roger Crambes-Cédric Orofino (MG B 1972), Lionel Carmes-Jean Luc Rohmer (BMW 323i 1981), Claude Goulin-Jean Michel Eymin (Porsche 924 Carrera GT 1981), Yvan Dumas navigué par son jeune fils Benjamin dont c'est le premier rallye carto (Peugeot 104 GR 1981), Alain Perret-Pascal Lafond (Golf GTI 1982) et Frédéric Blanc-Thierry Clavel (Peugeot 205 GTI 1988). Avec 3 points de pénalités, suivent les équipages Jean Guezennec-François Dufossé (Alfa Romeo spider1981), Francis Barneoud-Céline Clavel (Porsche 911 Carrera 1987), et Julien et Katarzyna Fossati (Lotus Elan 1990).




Dans l'étape 2, les équipages Goulin-Eymin et Guezennec-Dufossé passent avec 10 points de pénalités. Suivent Carmes-Rohmer, Blanc-Clavel et Landesque-Prioleau avec 15 points. Les frères Jammes écopent de 20 points ainsi que l'équipage Crambes-Orofino. Malmenés pendant l'épreuve nocturne jugée très difficile, Perret-Lafond, Barneoud-Clavel et Allaux-Collin sont déjà à 30 points.

C16 Barlatier


Lotus.jpg
C'est Claude Goulin-Jean Michel Eymin qui sont en tête de cette13ème ronde cartographique le samedi soir. Ils devancent Jean Guezennec-François Dufossé et Lionel Carmes-Jean Luc Rohmer.




Le dimanche matin ne devrait pas voir de bouleversement dans la hiérarchie établie la veille au soir mais ce serait sans compter avec le "Chat Noir" qui s'acharnera, et ce n'est pas la première fois, hélas ! sur l'auto de Claude Goulin et Jean Michel Eymin : ils perdent une vingtaine de minutes immobilisés sur le bord de la route puis repartent, regagnent 8 minutes, raflent tous les CP et montent sur la première marche du podium. Jean Guezennec-François Dufossé prennent la 2ème place devant Lionel Carmes-Jean Luc Rohmer.



Avec 19 équipages engagés en cartographie, cette discipline montre un dynamisme qui se confirme de rallye en rallye. C'est Claude Goulin qui remporte le Challenge Carto Sud 2009 des pilotes, succèdant ainsi à Jean Guezennec. Et c'est son co-équipier Jean Michel Eymin qui remporte le Challenge Carto Sud des navigateurs, succédant à François Dufossé.


Classement carto

Le rallye de régularité

L'Ecurie Aurélienne organisait pour la première fois, seule, le rallye de régularité. On se souvient qu'en 2008, c'est à Michel Vignal et à son équipe de Phocéa Production qu'avait été confiée la partie régul'. C'est une "première" et quelques mises au point, quelques règlages seront encore nécessaires pour confirmer la première impression positive de la plupart des concurrents. Quoi qu'il en soit, les meilleurs équipages ont su tirer leur épngle du jeu d'une navigation difficile.

Emma-planche.jpg


R14 Cryer Aubert
R 15 Yzombart


Samedi 5 décembre - Etape 1- Lambesc / Peypin d'Aigues (Luberon)

ZR 1 Charleval (48,5 km/h, environ 12 kms)

Une douzaine d'équipages s'affirment dans cette spéciale mythique, et notamment Philippe Armand-Jérôme Chante (Mini 1100 SP) qui devancent la Lancia 1600 HF de Guy Carbonnel-Sylvain Lombard, l'Autobianchi A112 de Serge et Christine Lombard, la BMW 2002 Turbo de Robert Nal-Pierre Simonin et la Peugeot 504 Coupé de Georges Gomis-Alain Bosc. Claude et Sylvie Soulier prennent une belle 5ème place à bord de leur berlinette et Nadège Pellegrin (3ème de l'édition 2008) copilotée cette année par Audrey Lanni fait le huitième temps (Renault R5 Turbo 2). La surprise vient des contre performances de deux favoris : Alexandre et Anthony Jourdan ( Alfetta GTV6) prennent 72 points de pénalités et  Christian Duclaux-Pierre Valery (Fiat 127 Sport), assommés dès le départ par une erreur de route,  282 points.



Nal.jpg



ZR 2 Saint Christophe (43,5 km/h, environ 12 kms)

Jean Marc Emery-Robert Chapsoul (BMW 2002), Michel et Jocelyne Andreoni (Lancia Monte Carlo), Guy Carbonnel-Sylvain Lombard (Lancia 1600 HF) régulent à la perfection, ainsi qu'un équipage du Racing Team des Bons Copains Drôme Ardèche, deux nouveaux venus sur le circuit, Joel Clusel-Henri Notaise (BMW E21 318i) qui passent avec 2 points.  Une dizaine d'équipages  montrent leurs prétentions pour un éventuel podium final, et parmi eux, Jean Marie et Antoine Gilliocq (Autobianchi A112), Serge et Christine Lombard (Autobianchi A112), Paul De Varine-François Langlet (Innocenti Turbo De Tomaso), Jean Claude Peltier-Jean Claude Chaquet (Lancia Fulvia 1,3 S), Raymond Fayn-Mathieu Lamaury (Ford Mustang), et Philippe Armand-Jérôme Chante (Mini 1100 SP).




CH - Parc de regroupement Château de Lourmarin


ZR 3 Lourmarin (39 km/h environ 10 kms) - Le grand chambardement

Alors qu'on s'attend à retrouver les mêmes aux avant-postes, ce sont deux équipages déjà lourdement pénalisés dans les ZR précédentes qui pointent en tête : Régis Samuel-Michel Verlaque (BMW 2002 Tii) et Richard Fayn-Anthony Geoffray (BMW 323i). Suivent Georges Gomis-Alain Bosc (504 Coupé) à 18 points du premier, Gérard et Claudine Salque (Citroën CX Turbo) à 19 points, Jean Marc Emery-Robert Chapsoul (BMW 2002) à 27 points, Claude Amate-Philippe Rabilloud (Opel Kadett GSI) à 28 points, Gérard Barlatier-Sébastien Korn (Porsche 930 Turbo) à 29 points, et Nadège Pellegrin-Audrey Lanni (Renault 5 Turbo 2) à 30 points ... Quelques favoris, et non des moindres, sombrent dans cette ZR, les Andreoni écopent de 58 points de pénalités, les Jourdan de 62 points, l'équipage Armand-Chante de 66 points, l'équipage Frenous-Fine de 67 points, l'équipage Peltier-Chaquet de 72 points et ... les équipages Carbonnel-Lombard, Lombard- Lombard et Clusel-Notaise pointent en 26ème position avec 76 points de pénalités.





CH - Parc de regroupement de Cucuron


ZR 4 Cucuron (48 km/h, environ 18 kms) - Les leaders dans la tempête

Tandis que le mauvais sort s'acharne sur les leaders,  Emmanuelle  Martin-Roche naviguée par Stéphane Lesignoli ( Fiat 850 Sport) signe le scratch.  Le couple Andreoni (Lancia Monte Carlo) limite la casse avec 20 points de pénalités. Jean Yves et Béatrice Baron (Lancia Delta HF Integrale) pointent en troisième position, devant Régis Samuel-Michel Verlaque (BMW 2002 Tii) qui confirment leur bon résultat de la ZR 3. Suivent les Salque (Citroën CX Turbo) et les Jourdan (Alfetta GTV6) ... Derrière, plus loin derrière, c'est toujours le trou noir pour Peltier-Chaquet, Clusel-Notaise, les Lombard, et Carbonnel-Lombard qui prennent 143 points de pénalités.




CH - Parc de regroupement de Peypin d'Aigues


A l'issue de cette première étape, Michel et Jocelyne Andreoni (Lancia Monte Carlo) sont en tête devant Jean Marc Emery et Robert Chapsoul (BMW 2002). Régis Samuel et Michel Verlaque (BMW 2002 Tii) pointent en troisième position devant Daniel Reynier et Kiki Pascal (Opel Kadett 1900) qui régulent fort bien. Que nous réservent les ZR courues de nuit ?


Samedi 5 décembre - Etape 2 nocturne Peypin d'Aigues / Manosque (Alpes de Haute Provence)
 
ZR 5 Cereste (47,5 km/h, environ 16 kms) - Un certain retour à l'ordre 
 
Serge et Christine Lombard reviennent (Autobianchi A112) et passent à zéro en compagnie de Raymond Fayn et Mathieu Lamaury (Ford Mustang). Classés 38ème à l'issue de la première étape, Christophe Deschamps-Dominique Dumont s'adjugent une belle troisième place (à 3 points des premiers) avec leur Renault 17 TS. Les Andreoni (Lancia Monte Carlo)ne relâchent pas leur effort et pointent en 4ème position, devant Amate-Rabilloud (Opel Kadett GSi) et Jean Marie et Antoine Gilliocq (Autobianchi A112). Quelques uns des favoris retrouvent quelque peu le chemin de la réussite,Philippe Armand-Jérôme Chante (Mini 1100 SP), Jean Claude Peltier-Jean Claude Chaquet (Lancia Fulvia 1,3 S), Guy Carbonnel-Sylvain Lombard (Lancia Fulvia 1600HF), d'autres ont plus de mal, Michel Frenous-Christian Fine (Peugeot 504 C), Joel Clusel-Henri Notaise (BMW E21 318i) et surtout Alexandre et Anthony Jourdan (Alfetta GTV6 ) qui prennent 166 points de pénalités.



Jean Carret et Maguy Colly (Alfa Spider), 18ème à l'issue de l'étape 1, très pénalisés dans la ZR 4, reprennent confiance et s'adjugent une belle 10ème place.


ZR 6 Le Carluc (44 km/h, environ 18 kms) - Où l'on y voit plus clair

Carbonnel, Clusel, Jourdan, Peltier ... Ils reviennent aux avant-postes. Richard Fayn et Anthony Geoffray (BMW 323 i), 19ème à l'issue de l'étape 1 pointent en cinquième position, suivis par Gomis-Bosc, Amate-Rabilloud, Frenous-Fine, et Armand-Chante. Christian Duclaux et Pierre Valery s'adjugent la dixième place à égalité de points avec Claude et Loïc Alcais (Peugeot 205 GTI). Jean Louis et Lydia Guillot (Opel Manta B) suivent, visiblement à l'aise pendant la nuit.





CH - Parc de regroupement de Saint Michel L'Observatoire

ZR 7 Saint Martin des Eaux (47,5 km/h, environ 16 kms)

Frenous, Carbonnel, Emery et Lombard, c'est le quatuor de tête de cette dernière ZR du samedi soir. Charles Martinez et Denis Arechi (Peugeot 204 Berline) prennent une belle 4ème place à 1 point des premiers. On trouve ensuite Clusel, Armand, Raymond Fayn-Mathieu Lamaury (Ford Mustang), Gomis, Amate, Gilliocq.



CH Arrivée Manosque

La deuxième étape est dominée par Guy Carbonnel et Sylvain Lombard (Lancia 1600 HF)  devant Joel Clusel-Henri Notaise et Claude Amate-Philippe Rabilloud. Georges Gomis-Alain Bosc, transfuges du carto, s'imposent en 4ème position.


Au classement général, les choses se mettent en place pour le bouquet final du dimanche. Carbonnel, Clusel, Peltier, Frenous, Armand, Jourdan, Fayn (Richard), Andreoni, Alcais, Carret, voilà le "top ten" du samedi soir.



"Les pièges à chagrins" de Romeo et Juliette


P.S. Nous remercions "Bless et Ptite Fleur" qui ont immortalisé cet instant de doute. Leur reportage photographique du rallye est visible sur Forum Auto.

repas1.jpg
repas-2.jpg
repas-3.jpg
Dimanche 6 décembre - Etape 3 Manosque / Plateau de Valensole / Lambesc - 100% régul'

ZR 8 - Allemagne (48,9 km/h, environ 26 kms)

Claude Amate-Philippe Rabilloud (Opel Kadett GSi) se montrent les plus régulièrs (quel dommage pour eux que l'étape 1 ait été aussi catastrophique: 1409 points pour les seules ZR 2 et 4). Michel Frenous-Christian Fine (Peugeot 504) et Guy Carbonnel-Sylvain Lombard (Lancia 1600 HF) sont seconds. A la quatrième place, surgissent du fond du classement les imprévisibles Michel Nodin et Marie Josée Baron (Alfetta GTV6) à 3 points du premier. Viennent ensuite les Lombard, les Andreoni, Jean Carret-Maguy Colly, Armand-Chante, Gomis-Bosc, Paul De Varinne-François Langlet.


ZR 9 - La Mort d'Imbert (38,8 km/h, environ 26 kms)

Serge-Christine Lombard et Jean Carret-Maguy Colly sont les plus réguliers devant Patrick Digneffe-Sylvie Salles (VW Polo) qui ont enfin trouvé leurs marques, Carbonnel-Lombard, Emery-Chapsoul, Clusel-Notaise et, de nouveau, Nodin-Baron.


CH Arrivée Lambesc - Caire Val

La troisième étape est remportée par Carbonnel-Lombard (7 points) devant Serge-Christine Lombard (8 points) et ex-aequo avec 10 points de pénalités Frenous-Fine, Carret-Colly et Nodin-Baron. L'équipage Digneffe-Salle vient ensuite avec 15 points.




Classement général final et podium

Vainqueurs en 2008 ... ils récidivent en 2009, Guy Carbonnel et Sylvain Lombard à bord de la Lancia 1600 HF, devant Joël Clusel et Henri Notaise ("un équipage prometteur qu'il faudra surveiller en 2010", comme disent les commentateurs sportifs). Michel Frenous et Christian Fine montent sur la troisième marche du podium, tandis que Jean Claude Peltier navigué ici par Jean Claude Chaquet prend la quatrième place, comme en 2008.

Podiums
Secoués par une pénalité imméritée de 5000 points dans la ZR 6 et qui ne sera retirée sur le tapis vert que le dimanche à l'arrivée, Alexandre et Anthony Jourdan prennent une belle 6ème place à bord de leur Alfetta GTV6, leur meilleur résultat en rallye historique si nos sources sont fiables.

paparazzi.jpg
classement-regul.jpg

Plein phares ... sur le pilote

"Mes débuts en sport automobile remontent à ... plus de quarante ans ! Et déjà en rallyes cartographiques, comme copilote. J'ai roulé quelques années sur diverses autos, Capri 2600RS, Rallye 2, Matra Bagheera, et une Mini pilotée par Madame. Des résultats corrects, des podiums, mais surtout de belles aventures.



Après quelques belles saisons aux côtés d'Alain Betemps sur sa Rallye 3, j'ai eu l'occasion de m'essayer sur celle-ci en slalom, le temps de me faire plaisir et les commissaires chargés de balayer la paille après mon passage s'en sont souvenus un moment !


Rapidement, j'ai voulu une auto pour jouer le scratch, mais compte tenu de mes moyens financiers limités, la seule possibilité était de trouver une MEP, petite et légère monoplace mue par un moteur de GS. Celle-ci évoluera par la suite avec un kit Condriller, puis une autre lui succèdera, avec l'injection d'une 504 (on fait avec les moyens du bord). Pour pouvoir "gesticuler à l'aise" à bord, j'ai dû découper un peu les flancs ...


Avec cette petite monoplace très maniable, j'ai remporté une douzaine de victoires au scratch en l'espace de quelques saisons. Suivront quelques errances, des mauvais choix, une Elina bien fatiguée, mais ... bien maquillée, puis une autre, de construction artisanale, mais qui n'a jamais tenu la route !


L'envie de revenir aux rallyes cartographiques (avec quelques intermèdes sur la neige) s'est faite plus pressante, mais comme pilote, cette fois. Au volant d'une Visa Trophée, l'une de ces petites groupe B très véloces, d'une Kadett GTE, d'une Visa Chrono plus puissante que la Trophée, et enfin d'une Mille Pistes. Les dernières années avant l'arrêt de ce type de rallyes m'ont permis, grâce à Jean-François Leber, un super copilote, de remporter une douzaine de rallyes et de terminer, pour l'ultime saison, seconds au championnat derrière nos copains Laborie-Phelippeau.


Privé des rallyes à parcours secret, je me suis tourné vers les rallyes sur terre, sur cette Visa qui passera du rouge au bleu et blanc.

J'ai effectué ainsi deux saisons correctes, pour apprendre, sans faire d'exploits mais en prenant beaucoup de plaisir. L'envie de poursuivre encore un peu l'aventure m'a alors guidé vers une petite folie ... Engager une Porsche sur la terre ! Après un essai sur asphalte, j'ai pu, sur la terre, me faire d'immenses plaisirs, auxquels tant qu'à faire, j'ai rajouté l'ivresse de la neige et de la glace ... Tout pour la joie de la glisse, le spectacle.




Le lycée technique de Conflans, qui m'aidait jusqu'alors dans la préparation et l'entretien de l'auto, ayant changé d'orientation, continuer avec la 911 devenait impossible ... Alors, retour au slalom avec une monoplace très curieuse, une ARC avec son poste de pilotage avancé à l'extrême et ses flancs découpés pour "passer les bras". Avec cette auto, encore de bons souvenirs et pas mal de succès au scratch.



Suivra une F3 plus moderne (Ralt) avec laquelle j'ai fait de bons résultats, mais remporté une seule victoire.


Les années passent et il est temps de parler d'un autre aspect de ma passion, l'activité au sein de l'écurie à laquelle j'appartiens depuis longtemps, l'Ecurie Guépard. Avec mon pote, Thierry Coltin, par ailleurs excellent navigateur, nous avons été à l'origine, auprès de la FFSA, de la Coupe de France des Slaloms, et de la création du Groupe Loisirs destiné à faciliter l'accès des débutants au sport automobile, sans contraintes de préparation ni de licence. L'un et l'autre se portent très bien, et c'est pour nous une belle récompense.
Nous avons organisé, et ce malgré les contraintes inévitables de la Région Parisienne, pendant une dizaine d'années, des slaloms sur six ou sept sites différents: il fallait, avec les copains, une foi inébranlable pour continuer. En 2002, nous avons été chargés d'organiser la Finale Nationale sur le circuit Carole, un souvenir très fort.

Après la Ralt, de nouveaux choix de machines tentantes, mais peu utilisables comme je le souhaitais ... Une 911 315 ex-Stievenart, revendue pour une Lancia Evo qui s'avèrera fragile et un gouffre financier.


Vint alors l'un de mes tous meilleurs choix, un PRM Fun-boost, un concentré de plaisir, des glisses à volonté, une boule de muscles très légère, avec les hurlements formidables de son 1000 Yam' R1. Pas de scratch cette fois (les monoplaces sont devant les protos) mais des victoires de groupe, de classe mais surtout le bonheur du pilotage que j'ai fait partager en double-monte ou en essais privés. Lors d'un Téléthon, sur le circuit Carole, j'ai dû effectuer une trentaine de baptêmes ... La bête était solide, on pouvait y aller !


Et puis, un jour ... A quelques semaines de la Finale Nationale au Luc ... un coup de fil d'un copain, à qui je confiais souvent le volant de mes autos, qui m'invite à faire au volant de sa petite A112 Abarth un "rallye historique, le Jean Behra. La suite ... Vous l'imaginez. J'ai plaqué le slalom, vendu le PRM et acheté fissa une ancienne, une TR6, pour faire mes premières armes dans cette nouvelle discipline qui m'a imméditement conquis ...


A cette Anglaise a succédé un CG 1300, qui nous a permis de remporter plusieurs rallyes, puis une 914-6 qui a, elle aussi, connu la victoire mais était difficile à conduire pour Nicole, mon épouse. Enfin, vinrent la "Grenouille" (914-4) et "Prunette" (Fiat 124 spider) la toute dernière monture qui me permet d'assouvir mon irrépressible envie de rouler, envie que je partage avec François, mon fidèle et talentueux complice de route ... et de succès !



Entre-temps, j'ai couru deux Monte Carlo Historique avec Jean-Marie Gilliocq, sur sa vaillante bombinette A112,


et nous nous préparons, François et moi, pour le MCH 2010 que nous courrons sur la petite 104ZS que nous confient Pascal, encore un super copi' (voir nos trois victoires consécutives au Classic Val de Sèvres) et Jean-Luc, qui seront tous les deux à nos côtés pour l'assistance.


En fin de compte, si je dois dégager quelque chose de ces 'plus de quarante ans de passion", ce sont avant tout les rencontres qu'ils m'ont permis de faire qui dominent, et les super petits bastons entre potes que nous vivons à chaque fois n'y dérogent pas. Le plaisir vient en grande partie de là."



Plein phares ... sur le navigateur

"Très tôt attiré par la mécanique, je commence dès quatorze ans à bricoler le Solex de ma soeur aînée, puis pour me faire de l'argent de poche, je restaure de vieilles mobs' de A à Z et les revends. En 1973, mon BTS de machinisme agricole en poche, je pars pour la coopération technique en Algérie (le service militaire ne m'attirait pas du tout). A mon retour à la fin de l'année 1974, une copine me présente son chéri, un fana de sport automobile qui avait créé en 1968 l'Ecurie Guépard ... Club auquel j'adhére en 1975 et que je n'ai jamais quitté. J'en deviens le trésorier en 1983, faute de candidat, et je le suis toujours aujourd'hui.
Quelques rallyes régionaux de cartographie m'initient à la pratique de cette discipline qui devient vite une drogue ... jusqu'au jour où un copain du club, Michel, me propose de le naviguer en rallyes nationaux dans le cadre de la Coupe SRT (Simca Racing Team) - Rallye 2 kitée en 1977, Rallye 3 en 1978. Mais avant la Coupe, en janvier 1977, la grande aventure du Monte Carlo avec Michel sur une Rallye 2 groupe 1 pratiquement de série (n°107). Classés 32ème à la fin de la première étape sur plus de 300 concurrents au départ, notre performance est remarquée et en surprend plus d'un ! (interviewés par Marie-Claude Beaumont sur le quai du port de Monaco) ... mais une glissade sur une plaque de glace sous la neige anéantit nos espoirs et nous restons immobilsés trente minutes, au même endroit qu'un certain Jean Ragnotti sur Golf groupe 1 !
Les saisons 77 et 78 restent inoubliables: ambiance fantastique, bagarres au 1/10ème de seconde au km sur tous les rallyes contre les Bouquet, Kruger, Civade, Dormoy, Rageau et bien d'autres ! Saisons 79 et 80 beaucoup moins prospères sur R5 Alpine groupe 2 ... La fiabilité n'était jamais là et grosses sorties de route à cause d'un autobloquant à galets trop brutal ! Notre expérience en Championnat de France des Rallye prend fin en juin 1980.
Suivent trois ou quatre saisons en Championnat des Rallyes Régionaux (cartographiques) avec différents pilotes, un autre Michel, Bernard, Daniel, Christian, rallyes courus exclusivement de nuit sur routes ouvertes ... Entre 300 et 500 kms menés au rythme d'une spéciale !
Pris par d'autres responsabilités de la vie - mariage, éducation des enfants, activités professionnelles très prenantes - je cesse les courses, mais le virus du sport auto ne me quitte pas pour autant, aussi je me consacre, de l'autre côté de la barrière, et ce pendant de nombreuses années, à l'organisation du Rallye Guépard (cartographie).
Après l'interdiction en Région Parisienne de ce type de rallye, je me reconvertis dans l'organisation de slaloms régionaux (Slalom Guépard) dans le cadre de la Coupe de France des Slaloms (Cergy Pontoise, puis Circuit du Bois Guyon à Dreux).
Dès 2005, le président de l'Ecurie Guépard, Thierry, et son frère, Didier, s'intéressent aux rallyes historiques ... Un certain Jean Guezennec me propose de "reprendre" ce siège de droite abandonné depuis longtemps et de le naviguer dans les épreuves cartographiques historiques. Nous commençons notre collaboration en 2007 avec le Bergeracois que nous remportons ! (En fait, il semble que Jean Guezennec et François Dufossé aient roulé ensemble dès 2006 aux 4èmes Boucles Nocturnes de Tosny avec le CG 1300, ndlr)
Les bons résultats suivent puisque nous terminons dans les trois premiers pendant treize épreuves, et la dernière (novembre 2009, ndlr) le Carto du Tricastin se solde par une cinquième place très satisfaisante compte tenu de la compétitivité du plateau.
Notre duo fonctionne bien car Jean est à la fois un excellent pilote mais aussi un très bon navigateur qui sent les pièges à la vue du terrain. De mon côté, j'aime lui annoncer la route le plus précisément possible à partir de ce que je lis sur la carte, les virages, courbes et épingles, au métrage le plus précis possible ... Ce qui permet à Jean de rouler vite mais en sécurité. Certains ont pu s'en rendre compte !
Nous prenons mutuellement un grand plaisir dans ces épreuves cartographiques car nous pouvons rouler à notre guise sans nous soucier de "réguler". Je juge le rallye de régularité trop contraignant pour être franc ! Mais je ferai une grosse exception en janvier prochain: Jean s'est en effet donné pour objectif de participer au 13ème Monte Carlo Historique et me sollicite depuis le printemps pour que je partage cet événement avec lui. Un peu réticent au début à cause du côté "régul'" que j'apprécie peu, je me suis laissé convaincre parce que le Monte Carle c'est un mythe et nous allons donc partager les joies et les galères de cette épreuve hors du commun dans une minuscule Peugeot 104 ZS que nos copains Jean-Luc et Pascal restaurent depuis deux ans.
Un mot sur les rallyes carto' pour terminer. Trop peu d'équipages se lancent dans le "carto'" par peur de se perdre ou de ne pas savoir lire une carte ! Même si les pièges, plus ou moins identifiables sur les calques, sont pénalisants, le plaisir de rouler librement, plus ou moins vite, est un plus qu'un rallye de régularité pure ne peut pas apporter !
Le principal est de participer et de se faire plaisir au moment présent ! Si le bon résultat est là, en plus, tant mieux ! Mais le plaisir ressenti pendant l'épreuve est déjà pris et ne s'oubliera pas !!! Je suis sûr que vous arriverez à penser comme moi ! Venez, essayez, vous découvrirez ce plaisir et vous recommencerez pour vous perfectionner !"

Jean et François, dès la Trévaresse finie, filent vers Nice où ils passeront la nuit du dimanche soir pour se reposer un peu avant une semaine de reconnaissances des spéciales du Monte Carlo Historique 2010 (Alpes Maritimes, Alpes de Haute Provence, Drôme et Ardèche).

Avant de quitter Lambesc, ils font un détour par un certain garage ...

4LJC

Dans les coulisses de la Ronde

Sponsors.jpg
le team 2
Vérifs admins 2
commissaires1.jpg
commissaires2.jpg
informaticiens.jpg
Hotesses
Lallement
mariejo.jpg
Merci à Marie-Jo et à toute son équipe. Bravo à tous, organisateurs et concurrents. Bonnes fêtes de Noël et de Nouvel An. Vive la saison 2010 !

L'année Carto Sud

pilotes
copilotes


Agenda du Challenge Carto Sud et du Trophée de la Route Bleue

verrou

 

 

 

Published by Romeo et Juliette - - Rallyes Historiques 2009

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

POLGE F ET SON EPOUSE 05/01/2010 02:10


nous nous sommes régalés en oficiant. A la prochaine ???


clavel 13/12/2009 21:35


De l'annonce à la réalité : comme prévu l'article était attendu par les afficionados de la route. Et comme j'en suis, je me suis empressée d'envoyer des sms qui disaient "t'as lu le blog de Roméo
?", et les réponses ont fusé, des ouiii, des j'y vais, des raconte-moi, mon ordinateur est HS ! Alors encore merci à Roméo et Juliette de prendre le temps d'écrire et de raconter les rallyes, comme
nous les vivons. Mais comment fait-il pour être de partout àla fois, et quand même, prendre le départ en tant que concurrent ? Dédoublement ? un Jumeau ? aller, encore bravooo !


grand sauce 10/12/2009 08:30


bonjour a tout les deux , je vous felicite a nouveaux pour ce manifique reportage, sur le rallye , ainsi que sur l'equipage geuzennec . je vous souhaite a tous deux de passer de tres bonne fétes de
fin année , bis @+ lolo


Le blog de Romeo et Juliette

Webzine VH et chronique des Rallyes Historiques

Calendrier Reportages Photos 2017

XXème Rallye Monte Carlo Historique - du 25 janvier au 1er février 2017

http://acm.mc

2ème Balade des Châtaigniers - Samedi 18 mars 2017 - Saint Hilaire de Brethmas (Gard)

Les Rupteurs du Sud

2ème Nuit de Navacelles - Samedi 20 et dimanche 21 mai 2017 - Juvignac (Hérault)

Ecurie Juvignacoise

 

 

 

 

 

 

 

Calendrier R&J Scuderia storica

5ème Ronde Historique des Balcons 2017 - 13 et 14 mai à Saint Georges Hauteville (Loire)

http://teamdesbalcons.com/

16ème Pays de Lozère Historique 2017 - 17 et 18 juin à Aumont-Aubrac (Lozère)

http://www.ecuriegevaudan.com/

15ème Rallye du Gard Historique 2017 - 30 septembre et 1er octobre à Bessèges (Gard)

 

Hébergé par Overblog