Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Romeo et Juliette

Epreuve reine de la discipline dans le Grand Sud-Est... On en parle avec respect, les nouveaux venus l'évoquent avec un léger tremblement dans la voix, il est redouté des novices et impatiemment attendu par les marathoniens ... c'est le Carto du Tricastin, bouquet final du Trophée de la Route Bleue. Et quel final, cette année, avec pas moins de huit équipages prétendant à la victoire !



Les experts
 
Ils ont tous fait le déplacement à Pierrelatte - seuls manquent à l'appel deux autres de ces tenors, Roland Crouzet et Georges Gomis.

Navigateurs : ils sont huit et ont la réputation, non seulement de savoir tracer les cartes, mais aussi de savoir "envoyer les notes" à leurs pilotes respectifs, à partir du tracé.



Pilotes : ils sont huit et ont la réputation, non seulement de savoir décrire le terrain à leurs navigateurs respectifs, mais aussi de rouler vite, très vite, car le temps est compté en carto.



Dès la première étape du samedi après-midi, Claude Goulin - Jean Michel Eymin sur Porsche 924 de 1981 annoncent leurs prétentions et confirment, dans l'étape 3 nocturne, en prenant leurs distances avec Lionel Carmes - Jean Luc Rohmer sur Honda Integra de 1999 et Jean Guezennec - François Dufosse sur Fiat 124 Spider de 1976. Seuls, Alain Perret - Pascal Lafond sur Golf GTI de 1982 leur tiennent la dragée haute jusqu'au dimanche midi. Les récents vainqueurs du Rallye de l'Obiou devront se contenter ici de la deuxième position et c'est tout naturellement, rompant ainsi avec une longue période d'infortune, que Claude Goulin - Jean Michel Eymin montent sur la première marche du podium.
  
L'équipage des animateurs des Routes d'Exbrayat, Yvan Dumas - Alain Bosc, sur Peugeot 104 de 1981 commencent mal et écopent de 60 points dès la première étape. Puis ils reviennent très fort, passent à zéro dans les étapes 2 et 4 et talonnent les meilleurs, Goulin - Eymin et Perret - Lafond, dans l'étape de nuit. Ils s'arrêteront le dimanche au pied du podium.

Malgré leur contre-performance de la nuit, Lionel Carmes - Jean Luc Rohmer sauvent leur troisième place, mais à 26 points des premiers.

Si le Chat Noir s'est beaucoup invité en 2008 à bord de la voiture de Claude Goulin - Jean Michel Eymin, il semble préférer cette année "Prunette", la Fiat 124 de Jean Guezennec et François Dufosse, mais ne dédaigne pas à l'occasion visiter quelque autre automobile, la 205 GTI de Frédéric Blanc et Thierry Clavel par exemple.


Oser le carto

Il faut du courage pour oser entrer dans la mêlée où s'affrontent les meilleurs. Quelques équipages ont tenté
l'aventure en s'inscrivant dans la catégorie marathon. Saluons leur courage et leur performance.


Mickael Roux - Eric Charles, le jeune équipage murois de l'Ecurie Obiou, s'invitent à la 6ème place à bord de la BMW 318i de 1982 et devancent un certain ... Bernard Perret !


L'équipage du Racing Team des Bons Copains Drôme Ardèche, Claude et Loïc Sanchez sur BMW 318i de 1985 entre dans le top ten. Un très bon week-end pour le président du RTBC qui aura la joie d'apprendre, le dimanche lors de la remise des prix, que le Rallye du Coq Vierge intégrera, dès 2010, le Trophée de la Route Bleue.


Dans ce "monde de brutes", deux femmes ont osé le carto. La première, Sabine Guggiari, navigue Pierre à bord de leur Autobianchi A112 Abarth de 1978, et s'essaie pour la première fois aux subtilités du rallye carto. Sabine et Pierre ont l'expérience, tant comme participants que comme organisateurs, des raids 4X4, mais Sabine ne résistera pas le samedi au "mal de mer". 


La seconde, Valérie Arnaud pilote Pascal au volant de leur Alfa Romeo GT Junior de 1974. En carto, il faut "envoyer", c'est non-stop et "à donf" et la chaleur monte vite dans le coupé Bertone. Bravo Valou !



Le carto, oui ... mais en douceur


Sagemment, les organisateurs du Tricastin Sport Auto ont ouvert leur épreuve à deux catégories d'initiation, tourisme d'une part, fléché-métré d'autre part. L'objectif , clairement affiché, est d'inciter de nouveaux équipages à rejoindre les aînés, plus expérimentés. Et l'expérience est concluante : pour les quatorze équipages engagés dans ces deux catégories, le week-end fut fructueux.
Le règlement prévoit même de "glisser" d'une catégorie à l'autre si l'équipage en éprouve le besoin: c'est ce que feront Sylvain Alleaume et Pierre Garrivier, les sympathiques commissaires sportifs du Brionnais Historique, en engageant leur belle Citroën GS en tourisme le samedi puis en fléché-métré le dimanche.



En fléché-métré, Francis Barneoud - Serge Masson, sur Porsche 911 Carrera 3,2 de 1987, démarrent sur les chapeaux de roue et signent le scratch dans l'étape 1.


 Dans l'étape 2, et surtout pendant la nuit, ils cèdent du terrain à l'équipage Jean Pascal Albertin - Anne Marie Chalaye sur Lancia Fulvia 1,3 S de 1971.


Corinne et Philippe Benoit s'installent à la troisième place à bord de leur Alfa Romeo 1300 GT Junior de 1972 à la faveur de la nuit.


Frédéric Baud et Marie Claude Brulant suivent à bord de l'Escort 1300 GT de 1970.


Le dimanche ne changera rien à la hiérarchie établie la veille et ce sont donc les généreux partenaires de cette 4ème édition, Jean Pascal Albertin - Anne Marie Chalaye, qui remportent la catégorie.

Dans la catégorie Tourisme, le jeu reste ouvert jusqu'au dimanche.


Pour Georges Barriquand et Laure Mulet-Marquis c'est le baptême du feu en cartographie. Un peu hésitants dans l'étape 1, ils prennent vite leurs marques dans l'étape 2 et surtout dans l'étape 3 de nuit où ils se montrent les meilleurs. Le dimanche matin ne leur sourit pas (122 points) et ils terminent sur la troisième marche du podium.


Quant à nous, nous pensions bien emmener notre Alfetta GTV6 au sommet, mais c'était sans compter avec un tout jeune équipage à bord d'une belle BMW 320i de 1983, Julien Georges et Nadia Salvai, qui signent un sans faute le dimanche matin et prennent la première place du podium.



Le tempo du rallye

Pour deux jours, concurrents et organisateurs prennent leurs quartiers "d'automne" à Pierrelatte dans la grande salle,



et sur le parking du traiteur "Les Jumelles".





Absent du circuit depuis le Rallye du Brionnais au printemps dernier,  "pilote sans auto" comme il se définit lui-même, Bernard Salino avait visiblement des fourmis dans les jambes, et c'est au volant de la berlinette blanche de son navigateur Bernard Perret qu'il renoue avec le Trophée de la Route Bleue.


Trois étapes sont au programme de cet après-midi automnal. Les entrées maritimes apportent douceur et couverture nuageuse, et les villages de la Drôme provençale semblent alors plus austères.


Au contrôle horaire de Saint Pantaleon les Vignes, les 4H15 de route depuis le départ marquent quelques visages.



Après l'étape de nuit, au CH d'arrivée: Jean qui rit et Jean qui pleure



Pour l'infortuné Philippe Collin, qui navigue Roger Crambes sur la MG B de 1972, tout va de mal en pis, et cette étape de nuit qui s'achève sera chèrement payée (55 points)... quant à l'étape 4 du lendemain matin ...


Si les étapes du samedi ont souri à Colette et Alain Grimand, il n'en sera pas de même le dimanche ... Un très long "jardinage" à quelques kilomètres de là leur vaudra d'arriver pour le repas de clôture, in-extremis, mais sous les applaudissements des équipages attablés.

Tchin ! tchin !



Petit déjeuner studieux le dimanche matin



De retour au parc en fin de matinée le dimanche ...



Le 4ème Carto du Tricastin s'achève par un bon repas et la remise des prix, richement dotée par les partenaires du Tricastin Sport Auto.


C'est Emmanuel Dupuy (Manudup) , l'un des photographes des forums 3A66 et RTBC, qui assurait le reportage en direct live pour les copains qui suivent le rallye devant l'ordi.




Un travail de longue haleine

Préparer un rallye de cartographie ne s'improvise pas à la dernière minute, les organisateurs de ce genre de manifestations, comme Rémy Cornillat du Club Tricasrin Sport Auto, s'y prennent un an à l'avance.

Le choix des lieux
Passionné de cartes, Rémy commence ce travail sur son ordinnateur. Amoureux de sa région, il définit d'abord quels secteurs il fera visiter aux équipages qui vont s'engager dans le rallye. Il choisit ensuite, sur les cartes IGN dont il dispose, les parties correspondantes et les place en fond de carte. Il effectue un premier tracé en créant une "table", qui lui donne en même temps une évaluation du kilométrage et édite un premier carnet de route en format A3. Cette table pourra ensuite être apposée indifféremment sur des photos aériennes, du cadastre ... Ce travail, relativement rapide (environ deux jours), lui permet d'aller ensuite sur le terrain vérifier cette ébauche.

Les "recos en famille" : le travail d'un équipage, Michèle, Rémy et leur fils Lilian âgé de 23 mois


Rémy fait un premier repérage pour vérifier les choix faits et affiner les tracés, corriger ou prévoir les difficultés. Michèle pilote alors Rémy qui, le carnet de bord sur les genoux, valide ou redessine les tracés sur les conseils de Michèle - son travail préféré -, et commence à prévoir l'emplacement des CP (contrôles de passage) secrets. De retour sur son ordinateur Rémy modifie ses "tables" au fur et à mesure. Des moments privilégiés pour les Cornillat et des week-ends, pendant deux mois, qui allient plaisir et organisation.

La préparation du tracé du "fléché métré"
La deuxième étape consiste, à partir du tracé prévu, à determiner un tracé "simplifié" pour les cartographes inscrits en tourisme et, nouveauté cette année, - pour permettre à des équipages débutants de s'aguerrir et de venir grossir les rangs des amateurs de "carto"-, d'élaborer d'après ce tracé un carnet de route en fléché métré. Ce travail à l'ordinateur prêt, l'équipage Cornillat repart sur les routes le week-end, pendant un mois, afin d'affiner les dessins des changements de direction et préciser les distances données par l'ordinateur.

Le travail de vérification
Les membres du club prennent ensuite le relais pour tester les deux circuits, et modifier, le cas échéant, les parcours. A ce moment-là, il est nécessaire de faire partir tous les courriers administratis, locaux et départementaux.

La Ronde du Tricastin
Entrre temps, le club prépare sa Ronde de printemps 100% régul' et Rémy prête main forte auxx différentes tâches que requiert ce rallye. Laurent Roumieux - le président du club -, de son côté, bat la campagne pour trouver sponsors, cadeaux, restaurant, boissons d'étape et effectuent bien d'autres démarches pour assurer l'oraganisation et l'accueil des concurrents.

Les dernières longueurs
Dans les derniers mois avant le carto de novembre, Rémy prévoit l'emplacement définitif des CP secrets. Les CP communs, situés en bordure de route, sont visibles de tous et servent de guides rassurants pour les débutants. Les CP spécifiques cartographes, inscrits en catégorie marathon, sont moins évidents : ils sont à chercher sur un parking, au fond d'une impasse, au bout d'un chemin de terre, derrière un triangle de signalisation routière et s'écartent en principe clairement du tracé. Les trois types de carnets de route et les calques permettant le traçage, sont alors prêts à être imprimés.






Durant la dernière semaine, les membres du club vérifient une dernière fois les parcours afin d'intégrer les travaux ou sens interdits.
Une ultime réunion des copains permet le montage des road-books et de régler les points de dernière minute.
Peu de temps avant l'épreuve, les CP sont plantés à l'aide des cartes A3 préparées par Rémy, puis ramassés après le passage du dernier concurrent pour être réutilisés dans les étapes suivantes. A la fin des épreuves ces cartes permettront aux équipages de situer leurs erreurs.



Ultime stress
Cette année, une grève de la Poste dans les quinze derniers jours empêche les inscriptions d'arriver et le club tremble d'avoir fait tout ce travail pour rien. Ce n'est que le samedi matin en voyant arriver les concurrents, l'un après l'autre, que le sourire revient et pour de bon !





Echappement





Le Trophée de la Route Bleue 2009




Quant aux initiateurs de ce Trophée, non contents de nous concocter des parcours de navigation malicieux, ils sont aussi, tous, de redoutables concurrents, en régularité ou cartographie. Il suffit de lire la Gazette du Trophée rédigée par Jean Guezennec pour s'en convaincre.




link

Classement final du Trophée de la Route Bleue 2009



Agenda du Trophée de la Route Bleue et du Challenge Cartosud



La Trévaresse est le dernier rallye du Challenge Cartosud 2009 et fait donc figure de finale.




Published by Romeo et Juliette - - Rallyes Historiques 2009

commentaires

Céline Clavel 23/11/2009 21:09


J'en avais entendu parlé, j'ai lu et j'ai été convaincue. Ce blog nous raconte, comme une Bande Dessinée, les aventures de tous ces passionnés. Je le recommande, désormais, à tous mes amis (es). Il
est pour moi une référence. Le texte, "accrocheur", qui rebondi à chaque photo ! Ces dernières savamment ordonnancées, des kaléidoscopes, des effets sur les photos....
Merci à Roméo et Juliette


Barriquand Georges 18/11/2009 19:56


Bonsoir à vous deux,
Nous venons de savourer votre article sur le Tricastin. Encore bravo de mettre toutes ces petites histoires en valeur. C'est quand même bien d'avoir un beau résumé comme le votre.
Laure et Georges


Lionel CARMES 18/11/2009 19:43


Bravo à tous les 2 !
C'est toujours aussi remarquable !

Merci A bientôt .... peut-être à la Trevaresse

Lionel Carmes


Le blog de Romeo et Juliette

Webzine VH et chronique des Rallyes Historiques

Calendrier Reportages Photos 2017

XXème Rallye Monte Carlo Historique - du 25 janvier au 1er février 2017

http://acm.mc

2ème Balade des Châtaigniers - Samedi 18 mars 2017 - Saint Hilaire de Brethmas (Gard)

Les Rupteurs du Sud

2ème Nuit de Navacelles - Samedi 20 et dimanche 21 mai 2017 - Juvignac (Hérault)

Ecurie Juvignacoise

 

 

 

 

 

 

 

Calendrier R&J Scuderia storica

5ème Ronde Historique des Balcons 2017 - 13 et 14 mai à Saint Georges Hauteville (Loire)

http://teamdesbalcons.com/

16ème Pays de Lozère Historique 2017 - 17 et 18 juin à Aumont-Aubrac (Lozère)

http://www.ecuriegevaudan.com/

15ème Rallye du Gard Historique 2017 - 30 septembre et 1er octobre à Bessèges (Gard)

 

Hébergé par Overblog