Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Romeo et Juliette

Programmée le 18 avril 2009, au coeur du printemps, cette deuxième manche du Trophée de la Route Bleue, "100% régul'", attire à Pierrelatte 65 équipages. Parmi eux, les vainqueurs de l'édition 2008, Valérie et Pascal Arnaud (Alfa Romeo 1300 GT Junior), les belges Daniel Descamps - Michel Toussaint (Peugeot 504 Ti) deux fois vainqueurs, Jean Guezennec vainqueur du Trophée de la Route Bleue 2008 copiloté par Pascal Boyault (Fiat 124 Spider), et une bonne dizaine de solides équipages prétendant à la victoire.



Le soleil est de la partie, quand bien même quelques cumulus s'accrochent déjà sur les sommets, et les arbres de Judée en fleurs invitent à la promenade des deux côtés du Rhône, en Ardèche et dans la Drôme provençale.
Toute aventure humaine est un étrange cocktail où le hasard prend un malin plaisir à brouiller les cartes, mais quand le Chat Noir s'invite, quand la Discorde trouble la fête, et que les éléments se déchaînent... alors le cocktail devient explosif !


Pendant ce temps-là, dans les coulisses du Rallye, le Chat Noir...

Tandis que les engagés se retrouvent sur le parc pour les traditionnelles vérifications administratives et techniques
 en attendant le buffet de midi...



 l'équipage Guezennec-Boyault galère... Tout a commencé le jeudi soir 16 avril à 23 H 45 quand un message laconique de Jean apparaît sur les forums: "Câble d'embrayage cassé ce soir lors d'un petit essai. Aucune idée pour savoir où et comment m'en procurer un demain matin... C'est bien mal parti."
La journée du 17avril se passe au garage et l'équipage quitte le Val d'Oise à 17 heures... avec son passager clandestin, qui frappera encore dans la nuit: "Vers 23 heures, je passe le volant à Pascal et m'assoupis. Vers minuit et demie, il me réveille et me demande où est le bouton d'éclairage du tableau de bord... En deux kilomètres, les codes se sont réduits à des bougies et un peu plus loin, plus rien, noir complet, plus de moteur ! Serrés contre le rail sur la bande d'arrêt d'urgence, étroite à cet endroit, on n'en menait pas large, les bahuts passant à moins d'un mètre de l'auto pas éclairée ! J'ai réussi à m'extraire, Pascal n'osant pas ouvrir sa porte. A la lueur des phares des camions, j'ai réussi à passer tout ce qui était dans le coffre sur le siège passager, et à brancher le booster sur la batterie (dans le coffre). J'ai envoyé Pascal et l'auto sur l'aire de repos, heureusement à moins de 2 kilomètres (Saint-Rambert d'Albon), et, ne pouvant plus monter à bord avec le bazar qu'il y avait à ma place, j'ai fait les deux kilomètres à pieds, dans le noir, mais avec mon gilet fluo ! Pendant plus d'une heure, on a essayé de bidouiller, de trouver, shunter le régulateur (extérieur)... Bref, le temps passait. Vers deux heures du matin, on s'est dit que si on tentait d'aller plus loin sur le booster et qu'on arrivait à le vider, ça allait tourner à la cata. On a décidé d'essayer de dormir un peu dans la voiture, d'attendre le jour, et d'essayer de rejoindre Valence où on a des copains. Six heures du mat' ça caille vraiment trop, et dormir dans le spider 124... On va à la station, boire quelques cafés en attendant 7H30 pour appeler à l'aide et rouler jusqu'à Valence, en craignant que ça s'arrête à tout moment... A partir de huit heures, on a commencé la tournée, avec nos potes: boîtes d'électricité auto (fermées), revendeurs style Norauto (rien d'approchant), casses (fermées ou ne disposant pas de la pièce)... A midi enfin, ils nous orientent vers un petit électricien auto du Teil, ouvert par miracle pour dépanner l'auto d'un copain... Deuxième miracle, il accepte malgré l'heure d'essayer de nous dépanner... Il trouve un alternateur approchant, bricole, adapte, modifie, shunte, et à 13H15, ça chante de nouveau, et ça charge ! Coup de fil à l'organisateur, ils nous attendent, ça passe de justesse et on est au départ du rallye !"


Sitôt sur le parc fermé, le Chat Noir, quitte cette Fiat 124 spider, décidement coriace, pour quelque autre automobile...


Etape 1 - La brouette de la Discorde

5 belles ZR sont au programme de cette étape exclusivement ardéchoise. Le rythme est soutenu, les routes sinueuses à souhait et il ne faut pas mollir pour enchaîner les spéciales dans les temps.





C'est donc un régal jusqu'au moment où la Discorde, ennemie du genre humain, s'invite. Dans un hameau, traversé par la Ronde, un riverain, dont nous ne connaîtrons jamais les motivations profondes, jette sa brouette en travers de la route devant la Caterham Super Seven n°31 de Henri Notaise et Serge Masson. Derrière eux, le Rallye s'arrête et les précieuses minutes perdues par les uns et les autres ne seront pas rattrapées.


Jean Guezennec, au volant, immortalise la prise d'otages...


Plus tard dans la soirée, un collège de 9 sages, organisateurs et pilotes, arbitrera et annulera l'étape 1. Que faire d'autre, puisque les équipages retardés n'avaient pas pu se recaler pour prendre le départ de la ZR suivante.


Etape 2 - 100% régul'

Après la collation du milieu d'après-midi à Saint-Paul Trois Châteaux devant l'office du tourisme, les équipages prennent les routes de la Drôme provençale. Valérie et Pascal Arnaud sur l'Alfa Romeo 1300 GT Junior n°2 sont les plus réguliers (30 points) devant Aimé Reynouard-Gil Battle sur la Lancia Beta Coupé 1800 HF n°61 et Jean Guezennec-Pascal Boyault, qui ont bien pris le rythme malgré la nuit blanche précédente, sur la Fiat 124 Spider n°45 (32 points). Puis, viennent Christophe Cheynet-Marcel Liozon sur la Renault 5 GT Turbo n°27 et Marc et Yves Munier sur l'Autobianchi A112 Abarth n°26 (34 points). Suivent Jean-Pierre Cisalpino-Thierry Vilain sur la Matra Jet 6 n°12 (37 points), Michel Nodin-Marie-Josée Baron sur l'Alfetta GTV6 n°9 (38 points) et Paul De Varine-Alain Bourgain sur l'Innocenti De Tomaso Turbo n°35 (42 points).



Les équipages rentrent à Pierrelatte pour le repas du soir, tandis que des éclairs zèbrent des cieux de plus en plus lourds.


Etape 3 - La tempête

Requinqués par le dîner servi à la table (poulet rôti et gratin dauphinois délicieux) les équipages regagnent leurs voitures alors que l'orage éclate. Frédéric Corneo nous donne le départ et nous invite à rester vigilants car la météo est pessimiste. Dès la ZR 9 (Saint-Restitut) des trombes d'eau secouent les équipages. Les petites routes sont vite inondées et il faut un "gros coeur" pour affronter les éléments. Dans la tourmente, Valérie et Pascal Arnaud se fourvoient, perdent tout espoir de bien figurer et prennent 508 points de pénalités. L'Austin Mini Cooper n°6 de Laurence et Thierry Levi, telle une frêle embarcation dans la tempête, plonge et essuie des paquets d'eau (1639 points).  Nous pataugeons puis sommes engloutis (858 points) tout comme Christian Alain-Philippe Collin sur la BMW 323i n°38 qui suivent le feu rouge trompeur d'une voiture, qui tel un naufrageur, les entraîne sur un mauvais cap (1701 points).


(Photo : Bruno Roucoules)

Mais tandis que la liste des naufragés s'allonge, d'autres maintiennent le cap coûte que coûte... Aimé Reynouard-Gil Battle sont les meilleurs en historique (36 points) suivis par Loïc Behary-Maxime Tacussel sur l'Opel Manta GTE n°54 (38 points), Jean-Pierre Cisalpino-Thierry Vilain (39 points), Robert Nal-Pierre Simonin sur la BMW 2002 Turbo n°56 (55 points), Christophe Cheynet-Marcel Liozon (56 points), Claude Saintouil-Laurent Morel sur l'Alpine A310 1600 n°7 (61 points) et Jean Claude Peltier-Vincent Fortoul sur la Lancia1,3 S n°16 (67 points).
Les ZR 10 et 11 sont plus séches mais, Tricastin oblige, réclament toute l'attention des copilotes pour bien naviguer jusqu'à l'arrivée, tant les changements de direction sont fréquents.


Podium

Il fallait donc une solide expérience pour s'imposer au terme de cette Ronde où tout s'est joué la nuit. L'équipage Reynouard-Battle, très affuté, est donc le vainqueur incontesté en historique devant les équipages Cisalpino-Vilain et Cheynet-Liozon.



Plein phares sur un équipage - Patrick Digneffe-Sylvie Salles, Datsun 280 SX n°5 (1980)


Le pilote: C'est en 1975, en slalom, que Patrick fait ses débuts en compétition sur Renault R8 S groupe 1. Il signe son premier podium de catégorie dès sa troisième course au slalom de Spa, sa ville. De nombreux podiums de catégorie suivront entre 1975 et 1981 sur Autobianchi Abarth, NSU 1200 TT, Datsun 100A, Mini Clubman. Débuts en rallye au Cornix TH Rallye en 1979 sur Datsun 100A groupe 2 (podium de classe).
En 1982, première saison complète de rallyes dans le cadre du championnat de Belgique des rallyes nationaux au volant d'une Datsun 240Z, groupe B. La saison se soldera par un total de cinq victoires de classe et un titre national en groupe B (classe des plus de 2 litres) face au champion du Grand Duché de Luxembourg, Renato Chartier sur Visa.
L'ère Polo commence en 1985. Trois rallyes à bord d'une Polo 1045cc quasi d'origine et 3 podiums de classe dont deux victoires doublées d'un classement dans le top 30 au général sur plus de 120 voitures au départ.
1986, championnats de la Communauté Française de Belgique et de la Province de Liège. Avec trois victoires de classe, 3 fois la 2ème place et une fois la 3ème place, c'est un double titre de vice champion de catégorie et une 6ème place au classement général final des deux championnats qui récompensent le pilote spadois, toujours au volant d'une VW Polo 1045cc développant 55 CV.
En 1987, après cinq épreuves, toutes sanctionnées par une victoire de classe, et le titre en poche dans la catégorie, la saison se termine par une très violente sortie de route au Rallye d'Aubel qui provoque la destruction totale de la Polo suite à la rupture d'un roulement de roue arrière neuf en pleine ligne droite.
Sur ce second titre national, prend fin la belle aventure. Mais pas tout à fait ! En 1991, une nouvelle Polo équipée du moteur 1300cc est alignée dans le Championnat de la Communauté Française de Belgique des rallyes à parcours secrets. Discipline où le tracé, sur routes ouvertes à la circulation, et à une moyenne horaire fixée à 60 km/h par tronçon, se joue de nuit et est dévoilé sur la ligne de départ. A ce petit jeu, ce sont au final 3 podiums au général et une 4ème place absolue qui offrent le titre de catégorie à l'équipage de la Polo et le titre de vice-champion au général.

La navigatrice: Sylvie Salles, qui travaille pour une association de bienfaisance pour bébés prématurés, s'est distinguée au tir à air comprimé en équipe junior tant au niveau départemental que régional avant d'intégrer l'équipe paralympique française. Elle fait ses débuts en 2008 au Tour Auto de Bouillac sur la Datsun pour découvrir le monde du rallye historique en douceur. Une première expérience satisfaisante récompensée par une 4ème place au général qui la motive pour évoluer dans la discipline.

La voiture: Datsun 280 ZX (1980). Ce coupé est l'évolution de la mythique 240Z des années 70. Dotée d'un moteur de 2800cc, six cylindres en ligne d'une puissance de 150 CV pour un poids de 1275 kilos, cette propulsion est en fait une fausse sportive ! Stricte 2 places, ce modèle n'a jamais été homologué pour la compétition par Nissan qui lui a préféré sa version "longue" à 4 places, mais plus lourde. Toutefois cette auto a obtenu en 2004 une extension d'homologation à titre individuel par le Royal Automobile Club de Belgique pour disputer les épreuves de courses de côte internationales en Belgique. C'est donc la seule Datsun 280 ZX disposant d'une homologation quelconque pour la ccompétition, ce qui en fait une pièce unique.


Sylvie et Patrick participent en 2009 à la Ronde du Tricastin, au Tour Auto de Bouillac et à la Ronde de l'Obiou.


Album photo de la 5ème Ronde du Tricastin













Le Racing Team des Bons Copains en Ardèche et Drôme

Le RTBC 07-26 est venu en force pour participer à la 5ème Ronde avec neuf équipages.
Créé après la mort accidentelle au Rallye du Picodon 2007 de Bernard Emery par quatre loriolais, ce club grossit vite et compte aujourd'hui 37 membres.



Agenda du Trophée de la Route Bleue 2009

Jean Guezennec ne rate pas son entrée en marquant 13 points, mais le "canari jaune" (Valérie et Pascal Arnaud) garde l'avantage avec ses 28 points. Chacun des prétendants a bien compris la dureté du combat qui s'engage, puisque le "squale du Tricastin" (Bernard Salino) qui ne devait pas s'engager à la Ronde est finalement venu chercher 10 points supplémentaires. Et tout ce beau monde a rendez-vous les 25 et 26 avril prochains pour le Rallye Historique du Brionnais, à Chambilly.
Romeo et Juliette, qui ne veulent pas rester sur la touche, feront le déplacement.











Published by Romeo et Juliette - - Rallyes Historiques 2009

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Thierry et Laurence (Mini Cooper) 26/04/2009 09:26

Salut Roméo et Juliette,
Vous avez fait un superbe reportage "technicolor" avec des commentaires forts appropriés. Les magazines spécialisés devraient vous embaucher pour faire leurs reportages, du vrai travail de pro.
On a passé un très bon weekend en votre compagnie sur ce magnifique rallye "Provençal". A très bientôt ......

J.L. GUILLOT 22/04/2009 08:05

De belles pages "en couleur et en stéréo".
Un beau portrait de Patrick et Sylvie, que nous apprécions tout particulièrement.
Merci à vous.

MASSON greg 21/04/2009 21:14

C'est desmogreg , Merci pour ce très bel article !
J'espère vous recroiser et ainsi vous connaitre , votre travail est magnifique !

Emmanuel Dupuy 21/04/2009 15:40

merci a vous pour ce documentaire (si si) tres complet
en esperant vous revoir tres bientot!

"EM"manuel Dupuy (manudup)

Patrick Digneffe 21/04/2009 12:06

Superbe article digne des meilleurs magazines spécialisés! Heureux par ailleur d'avoir eu le plaisir de vous revoir, même si ce fut brièvement faute de temps dans le cadre de ce rallye....Et surtout, un tout grand merci pour votre présentation de notre équipage débutant dans la discipline alors même que notre résultat final est très moyen. Comme disait l'autre "Peut mieux faire!" Ce que nous espérons bien en tirant profit de l'expérience acquise dès la prochaine sortie du chat sauvage....

Amicalement,

Patrick (Icare48)

Le blog de Romeo et Juliette

Webzine VH et chronique des Rallyes Historiques

Calendrier Reportages Photos 2017

XXème Rallye Monte Carlo Historique - du 25 janvier au 1er février 2017

http://acm.mc

2ème Balade des Châtaigniers - Samedi 18 mars 2017 - Saint Hilaire de Brethmas (Gard)

Les Rupteurs du Sud

2ème Nuit de Navacelles - Samedi 20 et dimanche 21 mai 2017 - Juvignac (Hérault)

Ecurie Juvignacoise

 

 

 

 

 

 

 

Calendrier R&J Scuderia storica

5ème Ronde Historique des Balcons 2017 - 13 et 14 mai à Saint Georges Hauteville (Loire)

http://teamdesbalcons.com/

16ème Pays de Lozère Historique 2017 - 17 et 18 juin à Aumont-Aubrac (Lozère)

http://www.ecuriegevaudan.com/

15ème Rallye du Gard Historique 2017 - 30 septembre et 1er octobre à Bessèges (Gard)

 

Hébergé par Overblog